EULAR 2019 – Spondyloarthrite axiale

Les points forts

> Arrivée de nouveaux anti-IL-17 dans le traitement de la spondyloarthrite axiale : bimekizumb, brodalumab, netakimab.
> Après échec d’anti-TNF : secukinumab ou autre anti-TNF ? La question reste d’actualité.
> Un aspect d’œdème osseux sacro-iliaque à l’IRM est fréquent dans les 6 mois post partum.

1. Un nouvel anticorps anti-IL-17A pour traiter la spondyloarthrite axiale

L’étude ASTREA contrôlée de phase III évalue l’efficacité et la sécurité du netakimab (NTK), un anti-IL-17A humanisé dans la spondylarthrite axiale radiographique active sur 16 semaines (NCT0344447704) versus placebo en double insu. 228 patients adultes avec r-axSpA (critères de New York modifiés), active (BASDAI supérieur à 4) malgré les AINS, ont été assignés au hasard (1:1) pour recevoir NTK ou placebo par voie sous-cutanée à une dose de 120 mg aux semaines 0, 1, 2, puis toutes les 2 semaines jusqu’à la semaine 16. Après la semaine 16, tous les patients seront mis sous NTK jusqu’à la semaine 52. Le paramètre d’évaluation principal était le taux de répondeurs ASAS40 à la semaine 16. L’âge moyen était de 39 ans, l’ancienneté de la maladie était de 4,3 ans. 76,8 % des patients étaient naïfs de traitement biologique.
Le taux de répondeurs ASAS40 à la semaine 16 était plus élevé dans le bras NTK que dans le bras placebo (p < 0,0001, Fig. 1).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles