l'expertise pratique en rhumatologie
 

Goutte et insuffisance rénale : la problématique du traitement

Résumé
La goutte est une arthropathie fréquente notamment chez l’insuffisant rénal. Sa prise en charge est compliquée par l’altération de la fonction rénale. Le traitement de la crise repose sur la colchicine, voire la corticothérapie si la colchicine ne peut plus être utilisée. Les anti-interleukine-1 peuvent être un recours en cas de difficultés. Lorsqu’il est indiqué, le traitement hypo-uricémiant de première ligne est l’allopurinol dont la dose doit être adaptée, faible initialement et augmentée progressivement pour obtenir la concentration d’acide urique cible. En cas d’échec ou intolérance, le fébuxostat est possible, mais uniquement en cas d’insuffisance rénale modérée.

Abstract
Drop and kidney failure : The problem of treatment
Gout is the most prevalent inflammatory arthritis worldwide, especially in chronic kidney disease. Renal failure implies contraindication or caution for drugs usually prescribed. First-line options for acute flares are colchicine except in severe renal impairment, or corticosteroids. In patients with contraindication to them, Il-1 blockers should be considered. If an urate-lower therapy is considered, allopurinol is recommended starting with a low dose and adjusting the dose to the renal function. If the serum uric acid target cannot be reached, allopurinol should be switched to febuxostat except for patient with glomerular filtration rate <30 ml/min.

Introduction

La goutte est l’arthrite inflammatoire la plus fréquente. Sa prévalence est élevée de 0,9 à 2,5 % de la population selon le pays considéré, atteignant 7 % chez les hommes de plus de 65 ans, 3 % chez les femmes de plus de 85 ans (1). L’augmentation de prévalence depuis une vingtaine d’années résulte, d’une part du vieillissement de la population, d’autre part des habitudes alimentaires, notamment la consommation de sodas. La prise en charge thérapeutique est compliquée par les comorbidités associées, notamment lorsqu’il existe une insuffisance rénale, alors même que l’incidence de la goutte est plus élevée dans la population âgée avec altération de la fonction rénale. Par ailleurs, des controverses existent quant à l’impact du traitement de l’hyper-uricémie et de la goutte sur la fonction rénale avec des travaux semblant démontrer une amélioration de la fonction rénale sous traitement (2).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles