l'expertise pratique en rhumatologie

Le muscle dans la sciatique : électromyogramme et IRM de dénervation musculaire

Résumé
Les atteintes radiculaires posent parfois le problème de leur diagnostic topographique devant une imagerie lombaire non congruente avec la clinique, ou sans conflit radiculaire associé. L’électromyogramme (EMG), qui est le gold standard pour établir le diagnostic positif d’une atteinte du système nerveux périphérique et sa localisation (radiculaire, tronculaire, diffuse…), est pourtant peu sensible dans les atteintes radiculaires. L’IRM de dénervation musculaire, dont le principe repose sur la mise en évidence d’un hypersignal T2 et au long cours, d’une atrophie et d’une infiltration graisseuse du muscle dépendant de l’atteinte radiculaire considérée, est un outil précieux. Il a été montré comme aussi performant que l’examen EMG en termes de diagnostic topographique, sans les contraintes et limites de la pratique de l’EMG. L’intensité de l’hypersignal musculaire a de plus été significativement corrélée à l’importance du déficit moteur. Cependant, sa valeur pronostique reste à évaluer, ce que ne peuvent offrir ni l’imagerie lombaire ni l’EMG.

Introduction

La lombosciatique par conflit disco-radiculaire L4-L5 ou L5-S1 est très fréquente chez l’adulte, puisque 4 adultes sur 10 en souffriront au cours de leur vie. Elle est le plus souvent d’origine disco-radiculaire chez l’adulte jeune, d’origine arthrosique chez l’adulte de plus de 65 ans, et plus rarement symptomatique (tassement vertébral, spondylarthropathie, spondylodiscite, lésions infectieuses et tumorales intrarachidiennes, méningoradiculite infectieuse ou tumorale). Si le diagnostic ne nécessite aucun examen complémentaire dans la majorité des cas, le recours à l’imagerie lombaire permet, en cas de suspicion de lombosciatique symptomatique ou de résistance au traitement médical, d’identifier un conflit entre la racine et l’un des éléments anatomiques du canal lombaire (1). Cependant, les séries chirurgicales de corrélation anatomoclinique de sciatalgies disco-radiculaires ou arthrosiques ne présentent une exactitude diagnostique que dans 75 à 85 % des cas (2). Dans une série radiologique de 98 patients asymptomatiques, l’IRM lombaire a montré une saillie discale chez environ la moitié des sujets et une protrusion discale chez environ un quart d’entre eux (3). De plus, une étude portant sur des patients suivis pour une sciatalgie pendant 1 an, et chez lesquels une IRM lombaire systématique a été réalisée de base et à 1 an, année pendant laquelle les patients ont été ou non opérés, a montré que 18 % des compressions radiculaires identifiées initialement persistent chez les patients opérés, et 40 % chez les patients non opérés, alors qu’il n’y a pas de différence significative de l’évolution clinique entre les 2 groupes de patients (4). Ainsi, le recours à d’autres examens permettant d’augmenter la sensibilité diagnostique et d’apporter un pronostic est indispensable.
L’électroneuromyogramme (ENMG) est le gold standard du système nerveux périphérique. Il en permet le diagnostic positif, le diagnostic topographique focal (racine, plexus, tronc nerveux, jonction neuromusculaire et muscle), ou diffus (multineuropathie, polyneuropathie, polyradiculoneuropathie), d’apprécier sa sévérité et son pronostic. Malheureusement, il est peu sensible dans les atteintes radiculaires.
Depuis quelques années, un autre outil offrant une aide supplémentaire et parfois le seul indicateur d’une authentique souffrance radiculaire a émergé : l’IRM musculaire de dénervation.
Nous nous proposons dans cette revue de revoir les indications et les limites de l’examen de référence qu’est l’ENMG, puis d’aborder l’apport et les limites de l’IRM musculaire de dénervation et ses perspectives.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles