Tribune par Dr Jimmy Gross & Dr Henri Lellouche

Depuis longtemps engagés dans la prise en charge de la douleur chronique, les rhumatologues français sont conscients de la nécessité de prévenir la douleur iatrogène, notamment celle liée aux infiltrations. Avec le développement de la rhumatologie interventionnelle, cette problématique est devenue quotidienne pour bon nombre d’entre nous.

Gonalgies, lomboradiculalgies, scapulalgies… L’immense majorité des motifs de consultation en rhumatologie fait suite à une plainte douloureuse du patient. Leur demande, et l’objectif de celle-ci, est d’apporter une réponse et une solution face à cette douleur, et cette réponse peut être dans certains cas la réalisation d’un geste de rhumatologie interventionnelle.
Ces derniers se sont considérablement enrichis avec l’essor de l’échographie, mais aussi des nouveaux gestes percutanés et nous n’aurons de cesse de faire progresser notre spécialité dans ce domaine.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles