l'expertise pratique en rhumatologie

Stratégie thérapeutique dans le rhumatisme psoriasique : recommandations EULAR et GRAPPA

Les traitements conventionnels et les biothérapies sont de plus en plus nombreux dans le rhumatisme psoriasique (RP) comme nous l’avons vu dans les articles précédents. Cette augmentation du nombre de traitements est toujours une chance pour les patients, mais rend plus complexes nos choix. Comme dans la polyarthrite rhumatoïde (PR), ces choix seront orientés par la sévérité du rhumatisme, par les comorbidités avec comme particularité la nécessité de prendre en compte aussi l’importance de l’atteinte cutanée. Deux groupes de travail ont élaboré des recommandations dans le rhumatisme psoriasis : l’EULAR (ligue européenne contre le rhumatisme) et le GRAPPA (groupe international de recherche sur le psoriasis et le rhumatisme psoriasique).

Principes généraux et recommandations récentes

La dernière publication en date de Smolen et al. (1) reprend les recommandations antérieures faites par le GRAPPA (2) et par l’EULAR (3), mais uniquement en édictant des principes généraux.

Ces principes sont :
A : La cible thérapeutique doit être définie au préalable entre le patient et le rhumatologue.

B : Les moyens mis en œuvre pour atteindre la cible prendront en compte la tolérance des traitements et donc les comorbidités des patients.

C : La prise en charge de l’atteinte articulaire et cutanée du RP doit être coordonnée.

D : L’objectif du traitement du rhumatisme psoriasique est d’optimiser la qualité de vie en contrôlant les symptômes, prévenant la destruction articulaire, normaliser ou préserver la fonction, éviter les toxicités et minimiser les comorbidités.

E : L’abrogation de l’inflammation est nécessaire à l’objectif énoncé dans D.

1. La cible thérapeutique doit être la rémission ou la faible activité des manifestations articulaires (arthrites, dactylites, enthésites) et extra-articulaires (cutané).

2. La cible thérapeutique doit être individualisée en fonction des manifestations cliniques du patient. Le traitement de fond doit être efficace dans les 3 mois et la cible thérapeutique atteinte dans les 6 mois.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles