l'expertise pratique en rhumatologie

Spécial 15 ans – Spondyloarthrites

Ce qui a changé en 15 ans

« Cette période correspond aux débuts des anti-TNF… »

Il y a eu trois évolutions majeures :
– des éléments de classification moins nosologiques et plus par la présentation clinique et phénotypique de la maladie,
– de nouvelles connaissances immunologiques, avec notamment les rôles et implications des voies IL-17 et IL-23, ainsi que diverses populations cellulaires dans la physio-pathologie de la maladie,
– des outils diagnostiques avec une discussion autour de l’IRM : diagnostic par excès ?

Les nouveaux critères de classification
Depuis 2004, il y a eu de nouveaux critères de classification qui ont mis en lumière et officialisé les formes non radiographiques des spondyloarthrites axiales (2009-2011). Ces critères sont validés en tant que critères de classification, pas de diagnostic. On parle désormais de classification par présentation phénotypique :
– axiale radiographique,
– axiale non radiographique,
– périphérique articulaire,
– périphérique enthésitique.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles