l'expertise pratique en rhumatologie

Résumé des 62es Journées du Centre Viggo Petersen : l’actualité rhumatologique 2017

Le florilège des nouvelles Actualités rhumatologiques a encore rassemblé cette année à la Maison de la Chimie près de 600 rhumatologues francophones autour de communications, discussions et symposiums abordant, comme chaque année, tous les champs et toute la variété de notre spécialité. La convivialité et la bonne humeur étaient au rendez-vous en ce début de printemps ensoleillé. Les auditeurs se pressaient dans la salle et, pendant les pauses, autour des stands des exposants et des écrans de l’incontournable concours de radiodiagnostic animé par l’équipe de Jean- Denis Laredo. Le cru 2017 a beaucoup plu, motivant le comité scientifique, sous la houlette du toujours dynamique Marcel Francis Kahn, afin de concocter prochainement un programme aussi attractif pour les prochaines Journées début avril 2018 ! Rendez-vous déjà pris ? Marquez vos agendas !

Abstract – Summary of the 62nd Days of the Center Viggo Petersen
The rheumatologists’ news has gathered more than 600 French-speaking rheumatologists this year at the Maison de la Chimie around communications, discussions and symposiums, addressing, as every year, all fields and all the variety of our specialty. The conviviality and the good mood were at the rendezvous at the beginning of the sunny spring. The auditors crowded into the room and, during the breaks, around the stands of the exhibitors and the screens of the inevitable radiodiagnostic contest animated by the team of Jean-Denis Laredo. The 2017 vintage was very popular, motivating the scientific committee, under the leadership of the always dynamic Marcel Francis Kahn, to concoct soon an attractive program for the next days in early April 2018! Appointments already made? Mark your calendars!

Rhumatismes inflammatoires et frontières

Effets structuraux des traitements de la spondyloarthrite : le pour, le contre

L’utilisation d’AINS chez les patients ayant une spondyloarthrite axiale prévient-elle le développement des syndesmophytes et de l’ankylose rachidienne ? La controverse persiste… Plusieurs publications depuis 10 ans permettent de conclure qu’il n’y a pas de preuve qu’un traitement continu est plus efficace (peut-être même au contraire) qu’un traitement symptomatique à la demande. Eu égard aux risques digestif et cardiovasculaire de ce type de stratégie, un traitement AINS continu n’est pas justifié de principe, mais un contrôle serré des symptômes avec les AINS est à conseiller chez les patients ayant des facteurs de progression structurale : hommes, présence de HLA-B27, CRP augmentée, excès de tabac, syndesmophytes déjà présents, œdème médullaire à l’IRM.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles