l'expertise pratique en rhumatologie

Le tramadol : quelle est la réalité ?

Résumé
Le tramadol est un antalgique opioïde dit faible, classé comme un palier 2 dans la classification OMS des douleurs du cancer en 1985. Cet antalgique a la particularité d’avoir deux modes d’action distincts : d’une part, une action sur les récepteurs opioïdes et, d’autre part, une action d’inhibition de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline. Son métabolisme est hépatique et son excrétion rénale. Il est disponible en administration per os et intraveineuse. Les doses maximales recommandées chez l’adulte sont de 400 mg/jour.
En 2017, le tramadol était l’antalgique opioïde (faibles et forts confondus) le plus consommé en France. Son efficacité dans les douleurs chroniques musculo-squelettiques est modérée, voire difficile à démontrer dans certaines indications comme l’arthrose. Dans les douleurs neuropathiques en revanche, le tramadol est considéré comme un traitement de deuxième ligne après échec des antidépresseurs et/ou des gabapentinoïdes.
Comme tous les autres antalgiques opioïdes, le tramadol est susceptible d’entraîner une dépendance physique, mais aussi un abus/mésusage, voire une addiction. Le risque n’a pas été démontré comme supérieur par rapport aux autres molécules. Les facteurs de risque d’abus et de mésusage sont les mêmes que pour les autres molécules : âge jeune, sexe masculin, antécédent d’abus de substance et troubles psychiatriques.

Abstract: Tramadol, what is the reality?
Tramadol is a weak opioid analgesic, classified as a step 2 analgesic in the WHO classification of cancer pain in 1985. This analgesic has the distinctive characteristic of having two distinct pharmacological pathways, on the one hand, an action on the opioid receptors and, on the other hand, an action of serotonin and norepinephrine reuptake inhibition. Its metabolism is hepatic and its excretion is renal. It is available in oral and intravenous administration. The maximum recommended doses in adults are 400 mg/day.
In 2017, tramadol was the opioid analgesic (weak and strong included) the most delivered in France. Its effectiveness in chronic musculoskeletal pain is moderate or difficult to demonstrate in some indications such as osteoarthritis. In neuropathic pain, however, tramadol is considered a second-line treatment after failure of antidepressants and/or gabapentinoids.
Like all other opioid analgesics, tramadol is likely to cause physical dependence but also abuse/misuse and addiction. The risk with tramadol has not been shown to be superior to other molecules. The risk factors for abuse and misuse are the same as for other molecules, young age, male, prior substance abuse, psychiatric disorders.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles