l'expertise pratique en rhumatologie

JNR 2017 – Les perspectives thérapeutiques dans l’arthrose

Du neuf dans l’arthrose : traitements, nouveaux biomarqueurs et perspectives

D’après une communication du Pr Xavier Chevalier (Paris)

Il faut tourner la page et ne plus penser que l’arthrose est une maladie incurable du sujet âgé.

Contrôler la douleur

Il existe des médicaments ciblés, impliqués dans les voies nociceptives ; par exemple, les anti-NGF (nerve growth factor) qui bloquent en partie le récepteur de la douleur, avec une efficacité notable (un tiers des patients n’avait plus de douleurs), mais des effets indésirables importants à type d’arthropathies rapidement destructrices ayant conduit à un arrêt temporaire des études qui ont repris, avec des doses plus faibles, en sous-cutané, et en éliminant l’association à des AINS. D’autres anticorps anti-chimiokines sont en voie de développement.

Arthrose précoce : traitement précoce pour restaurer l’anatomie lésée

Si l’on veut envisager un traitement préventif de l’arthrose, il faut savoir quand commence le processus arthrosique. En cas de traumatisme (ménisque, rupture du croisé), l’arthrose se développe progressivement, mais quand elle devient symptomatique, il est trop tard. L’arthrose commence-t-elle au moment du traumatisme ?
La prévention passe par la restauration de l’anatomie que ce soit le ménisque ou le ligament croisé. Cependant, une méta-analyse récente a montré qu’une lésion du croisé, opérée ou non, entraîne une arthrose radiologique au bout de 14 ans (respectivement dans 32 et 35 % des cas) : pour quelles raisons ? Il existe peut-être une lésion infraradiologique du cartilage, mais aussi de l’os sous-chondral non détectable (microcrack, hyperpression osseuse) qu’il faudrait pouvoir traiter.
En particulier chez des sujets jeunes, ayant un genou douloureux post-méniscectomie ou une lésion très importante du ménisque (lésion du croisé associée), sans arthrose, on a commencé à proposer une allogreffe méniscale avec un bon résultat fonctionnel et clinique (recul de 7 à 14 ans), un taux d’échec variable (10-30 %) et surtout un effet préventif à 10 ans sur la progression de l’arthrose : 50 % des patients (données radiographiques) et 45 % (IRM) ne progressent pas.
En cas de lésion focale (condyle fémoral par exemple) avec un environnement du cartilage sain chez un jeune sportif, on a montré (prélèvements sériques et synoviaux) que la production de TNF et d’agrécanes (fragments dégradés du cartilage) est encore notable 1 000 jours après le traumatisme (rupture du croisé) ; on est déjà au stade d’arthrose débutante qui évolue pour son propre compte, stade idéal pour la médecine régénérative (ingénierie tissulaire) permettant de combler un défect du cartilage avec des hydrogels naturels (protéique ou polysaccharide) ou synthétiques avec transplantation de cellules souches et de chondrocytes et ajout de facteurs de croissance, en n’oubliant pas que la lésion est le plus souvent ostéochondrale. On a montré chez l’homme que le comblement de la lésion s’améliorait au bout de 2 ans lorsqu’on ajoute des cellules souches mésenchymateuses ; il existe cependant des échecs.
Une étude récente de prélèvement et de greffe de chondrocytes du cartilage nasal transplantés dans le défect cartilagineux a montré chez des patients jeunes, sur des lésions avancées de stade IV (+ lésions associées du ménisque et du croisé) qu’à 2 ans d’évolution, il semble qu’il y ait un phénomène de réparation sur l’IRM (quantité de glycoaminoglycanes).
Enfin, une équipe strasbourgeoise a mis au point un implant hybride pour réparer à la fois l’os sous-chondral (membrane nanofibreuse avec des nanoréservoirs contenant des facteurs de croissance pro-ostéogénique et des cellules souches mésenchymateuses) et le cartilage (couche hydrogel d’alginate avec acide hyaluronique et CSM) ; les résultats sont préliminaires.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles