Arthrite juvénile idiopathique : Évaluation des connaissances générales des différents praticiens concernés

Résumé
L’arthrite juvénile idiopathique (AJI) est la maladie rhumatismale inflammatoire pédiatrique la plus fréquente. Les handicaps fonctionnels et psychiques importants résultant de son retard diagnostique, en particulier l’uvéite antérieure, sont mal connus. Cette méconnaissance semble liée à l’absence de formation des professionnels à un moment quelconque de leur cursus. En France, les études sur ce sujet sont quasiment inexistantes. Nous avons réalisé une étude descriptive transversale dont le recueil de données s’est effectué à l’aide d’un questionnaire. L’objectif principal de ce travail est d’établir un état des lieux, le plus exhaustif, des connaissances des différents professionnels médicaux concernés par cette maladie dans l’ancienne région Basse-Normandie. Le taux global de réponses reçues est de 17,4 %. Quatre-vingt-neuf pour cent des personnes interrogées ont entendu parler de l’AJI. L’existence d’un centre de référence dédié est connue chez 31 % des professionnels, et les centres de compétences, par 32 % d’entre eux. Vingt pour- cent connaissent le protocole national de diagnostic et de soins. Les facteurs anti-nucléaires sont réalisés par 19 % des professionnels. La corticothérapie systémique est prescrite dans 25 % des cas. L’uvéite antérieure est cochée dans 76 % des cas comme complication ophtalmologique, et le suivi initial tous les 3 mois est effectué par 35 % des professionnels dont 45 % des ophtalmologues. Un défaut d’enseignement lors de la formation initiale des médecins existe. Une formation spécifique semble nécessaire afin d’améliorer la prise en charge de cette pathologie chronique et éviter ainsi les séquelles.

Abstract
Juvenile idiopathic arthritis
Juvenile idiopathic arthritis is the most common pediatric inflammatory rheumatic disease. The significant functional and psychic handicaps resulting from his delayed diagnosis, in particular anterior uveitis, are not well known. This lack of knowledge seems to be linked to the lack of training of professionals at any point in their curriculum. In France, studies on this subject are almost non-existent. We conducted a cross-sectional descriptive study, for which data was collected using a questionnaire. The main objective of this work is to establish the most exhaustive inventory of the knowledge of the various medical professionals concerned by this disease in the former Lower Normandy region. The overall rate of responses received is 17.4 %. Eighty-nine percent of respondents have heard of juvenile idiopathic arthritis. The existence of a dedicated Reference Center is known by 31 % of professionals and the competence centers by 32 % of them. Twenty percent are aware of the national diagnosis and care arotocol. Anti-nuclear Antibodies are carried out by 19 % of professionals. Systemic corticosteroid therapy is prescribed in 25 % of cases. Anterior uveitis is checked in 76 % of cases as ophthalmological complications and initial follow-up every 3 months is performed by 35 % of the professionals including 45 % of the ophthalmologists. There is a lack of teaching during the initial training of physicians. Specific training seems to be necessary to improve the management of this chronic pathology and thus avoid sequelae.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles