ACR 2017 : Maladies auto-immunes sous immunothérapies des cancers

ACR 2017 : Maladies auto-immunes sous immunothérapies des cancers

0 339

Encore appelés « immune-related adverse events » (IRAEs) par le Dr Laura Cappelli de Baltimore, cette présentation orale de fin de congrès lui a donné l’occasion de rapporter une série personnelle de 31 patients suivis au long cours pour des “arthrites inflammatoires”. La question concerne les traitements nécessaires pour contrôler l’inflammation chronique…
Sur les 31 patients sous immunothérapie (checkpoint inhibitors), 18 ont reçu un traitement anti-PD1 ou anti-PDL1 en monothérapie, et 13 un anti CTLA4/anti-PD1. Cancer du poumon non à petites cellules et mélanomes évolués étaient les deux affections en cause. Le descriptif des maladies était très succinct, mettant en avant le nombres d’arthrites et le type, à l’exception des arthrites réactionnelles.
Quatre-vingt-quatre pour cent (26 sur 31) ont eu recours à la corticothérapie et aux DMARDs. Les 5 autres n’ont été traités que par AINS et infiltrations cortisoniques. Certains patients ont donc reçu du MTX (n = 4), du leflunomide (n = 1) et surtout des agents anti-TNF (n = 6 ; durée de 2 à 21 mois). Cet ajout des TNFi a été accepté par les oncologues qui ont maintenu l’immunothérapie sans échappement anti-tumoral malgré le TNFi.
Ces situations seront sans doute plus nombreuses à l’avenir et mériteront un suivi rigoureux au mieux dans des registres comme celui mis en place par le CRI.

Actualité par le Pr Frédéric Lioté

Référence
Abstract 2902

Aucun commentaire

Laisser un commentaire