Site professionnel spécialisé en Rhumatologie

Spondyloarthrites juvéniles : Particularités cliniques, évolutives et prise en charge

Résumé
Les spondyloarthrites juvéniles (SpAJ) correspondent à un sous-groupe d’arthrites juvéniles idiopathiques (AJI) avec un âge de début des manifestations avant 16 ans, des enthésites, des arthrites prédominant aux membres inférieurs, une atteinte axiale et une association à l’antigène HLA-B27. Ces formes sont identifiées par différents systèmes de critères de classification, les plus communément utilisés étant les critères ILAR. Ces critères individualisent les formes arthrites et enthésites (ERA) et le rhumatisme psoriasique juvénile (RPsoJ). À côté des formes ERA et RPsoJ, d’autres formes sont observées comme la spondylarthrite ankylosante à début juvénile, les arthrites réactionnelles et les formes associées aux maladies inflammatoires chroniques intestinales. Les SpAJ ont certaines particularités comparativement aux formes de l’adulte. Leur présentation est en effet à prédominance articulaire périphérique et enthésitique, alors que l’atteinte axiale n’est pas au premier plan. L’atteinte axiale des SpAJ peut être dépistée grâce à l’IRM des sacroiliaques. L’interprétation des sacroiliaques en IRM dans ces formes pédiatriques nécessite cependant de connaître certaines spécificités en relation avec la croissance. La prise en charge des SpAJ est en grande partie apparentée à celle des SpA chez l’adulte concernant les classes médicamenteuses. Les AINS sont indiqués en première ligne, les anti-TNFα ont ensuite une place avec des indications limitées à l’étanercept et l’adalimumab. Les essais sont en cours avec les anti-IL-17 et il est encore prématuré pour se prononcer sur l’intérêt des inhibiteurs de Janus kinase dans ce groupe d’AJI.

Introduction

Les spondyloarthrites (anciennement spondylarthropathies) (SpA) regroupent un ensemble de pathologies ayant des caractéristiques cliniques, radiographiques et génétiques communes. Elles sont actuellement séparées en formes axiale (SpA Ax) et périphérique, selon la prédominance du tableau clinique. Pour ces deux formes, nous disposons de systèmes de critères de classification (1, 2). Le cadre des SpA Ax non radiographiques (SpA Ax-nr) est individualisé grâce aux critères de l’ASAS (Assessment of SpondyloArthritis international Society) (1). Si les SpA touchent avec prédilection le sujet masculin avec un âge de début avant 40 ans, les tranches d’âge plus élevées peuvent également être concernées. À côté de ces formes du sujet âgé, il existe des formes à début juvénile avant 16 ans. Les SpA juvéniles (SpAJ) font partie du groupe des arthrites juvéniles idiopathiques (AJI) (3, 4).

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles