Ostéoporose

Ostéoporose

0 1693
- Edito Dominique Clerc  - La polyarthrite rhumatoïde : ce qu’il faut retenir Dr Henri Nataf (Mantes-la-Jolie)  - La spondyloarthrite : la saga de l’IL-17 Pr Daniel Wendling (Besançon)  -...

0 1999
La vitamine D guérit et prévient l’ostéomalacie, secondaire a une carence prolongée d’ensoleillement, souvent associée à l’ostéoporose chez les personnes âgées, ce que d’anciens...

0 1392
Insuffisance de la prescription des médicaments anti-ostéoporotiques et incidence de fractures   Les bisphosphonates augmentent-ils le risque de crise de chondrocalcinose articulaire ?   Dénosumab et...

0 1359
« Il est nécessaire d’effectuer une meilleure prise en charge des patients ayant déjà une première fracture par fragilité osseuse » 1. Y a-t-il eu...

0 1316
Le dénosumab a démontré son efficacité à 3 ans versus placebo pour réduire le risque de fractures vertébrale, non vertébrale et de hanche dans...

0 1643
Quand y penser ? La recherche clinique et biologique d’arguments de dysfonctionnements parathyroïdiens permet de suspecter puis d’établir des diagnostics qui auront des prises en...

0 3230
L’interview du Dr Karine Briot Lors du 26e congrès de la SFR, en décembre dernier, le Dr Karine Briot a présenté les nouvelles recommandations concernant...

0 1241
Réflexions d’un clinicien « Nul ne peut résoudre un problème avec les modes de pensée qui ont participé à le générer » Einstein. Il fut...

0 1121
Géraldine McCarthy a présenté dans une brillante communication orale les éléments actuellement disponibles en faveur de l’implication des cristaux calciques intra-articulaires dans la génération...

0 989
Voici une synthèse de différentes communications sur les études portant sur l’ostéoporose présentées à l’ACR.
Actualités du traitement de l’ostéoporose post-ménopausique

0 1298
Le point sur les traitements du futur De nouvelles molécules sont actuellement en cours de développement dans la prise en charge de l’ostéoporose post-ménopausique ;...
L’ostéoporose masculine

0 1478
Bien que longtemps considérée comme une maladie osseuse touchant la femme, l’ostéoporose pose un problème de prise en charge chez l’homme. En dépit de connaissances récentes, la prise en charge de l’ostéoporose chez l’homme reste difficile : la sous-estimation et la méconnaissance du risque d’ostéoporose, l’intrication de nombreux facteurs étiologiques, et l’incertitude concernant le seuil des valeurs de densitométrie osseuse associées au risque fracturaire, rendent la démarche diagnostique et l’identification des hommes à risque de fracture plus complexes. L’identification des hommes à risque de fracture est nécessaire car la majorité des traitements anti-ostéoporotiques qui ont prouvé leur efficacité chez les femmes ménopausées est aujourd’hui disponible chez l’homme.

0 1303
Nouvelles molécules, atteintes osseuses dans les rhumatismes inflammatoires et risque cardiovasculaire De cette session de l’ACR 2012, nous avons retenu trois grandes thématiques : l’atteinte...

0 1126
Morceaux choisis Parmi les nombreuses communications présentées au cours du Congrès de l’ASBMR qui a eu lieu du 12 au 15 octobre à Minneapolis, quelques...

0 1028
Du nouveau dans le domaine des biothérapies Cette session de l’EULAR 2012 a mis l’accent sur deux traitements de l’ostéoporose postménopausique : le dénosumab et...

0 1148
Nouveautés dans l’arthrose et l’ostéoporose À l’issue de ce 12e congrès consacré à l’ostéoporose et à l’arthrose, nous avons demandé à deux experts de nous...