l'expertise pratique en rhumatologie

Romosozumab : résultats positifs pour les femmes post-ménopausées ostéoporotiques

Les laboratoires UCB et Amgen ont annoncé que l’étude FRAME (phase III) satisfait aux critères principaux et réduit l’incidence de nouvelles fractures vertébrales à 12 et 24 mois chez les femmes post-ménopausées souffrant d’ostéoporose et traitées par romosozumab. Critère secondaire, la réduction de l’incidence des fractures cliniques chez ces femmes a satisfait à 12 mois, mais pas pour la réduction du risque de fractures non vertébrales à 12 et 24 mois.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles