Site professionnel spécialisé en Rhumatologie

Fractures sous trochantériennes et de la diaphyse fémorale

Les fractures sous trochantériennes (ST) et de la diaphyse fémorale (DF) représentent 4 à 10 % de l’ensemble des fractures du fémur (1). Elles sont habituellement liées à des traumatismes de haute énergie ou surviennent sur des lésions ostéolytiques. Elles peuvent également survenir chez des sujets ostéoporotiques (1). Compte tenu de l’association rapportée entre la prise de bisphosphonates et la survenue de fractures atypiques de localisation sous trochantérienne et diaphysaire, l’attention a récemment été portée dans la littérature à ce type de fracture, et en particulier à leur épidémiologie.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles