Les nouveaux traitements des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : ce que doit savoir le rhumatologue

Résumé
L’arsenal thérapeutique des MICI s’est considérablement étoffé ces dernières années. Les anti-intégrines et les anti-IL-12/23, avec le vedolizumab et l’ustékinumab respectivement, sont les nouvelles biothérapies disponibles après échec des traitements par anti-TNF. Les petites molécules représentent une nouvelle classe thérapeutique, dont le grand avantage est l’administration par voie orale. Le tofacitinib, un inhibiteur non sélectif de JAK, a obtenu l’AMM dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) réfractaire. D’autres inhibiteurs JAK plus sélectifs et des modulateurs de la sphingosine -1-phosphate sont en cours d’essais de phase III.

Abstract – New treatments for inflammatory bowel disease: What the rheumatologist should know
The therapeutic arsenal of IBD has grown in recent years. The anti-integrins and the anti-IL 12/23, with vedolizumab and ustekinumab respectively, are the new biotherapies available after failure of anti-TNF treatments. Small molecules represent a new therapeutic class with oral administration. Tofacitinib, a non-selective inhibitor of JAK, has been approved for the treatment of refractory RCH. Other more selective JAK inhibitors and sphingosine-1-phosphate modulators are in phase III trials.

Introduction

Bien que les anti-TNF restent actuellement le traitement de première ligne des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) modérées à sévères, un certain nombre de patients nécessitent des traitements alternatifs en raison d’échec, d’une perte de réponse ou d’une intolérance aux anti-TNF. Une meilleure compréhension de la phy siopathologie des MICI ces dernières années a permis le développement de nouvelles thérapies ciblant d’autres voies immunitaires que les anti-TNF. Ces nouveaux traitements ont été évalués dans des essais contre placebo, ils sont actuellement utilisés en monothérapie après échec des anti-TNF. Les rhumatismes inflammatoires et les MICI partagent des traitements communs. Cet article est consacré aux nouveaux traitements dans les MICI, en dehors des biosimilaires des anti-TNF (Tab. 1).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles