l'expertise pratique en rhumatologie

À l’instar de la polyarthrite rhumatoïde et de la spondyloarthrite, la mode est à la gestion de la rémission dans le lupus. Si on attend avec impatience les données de l’étude prospective de Noémie Jourde- Chiche sur l’évaluation de l’arrêt du traitement immunosuppresseur (IS) d’entretien après 2 ans dans les glomérulonéphrites lupiques prolifératives (WIN-Lupus), l’EULAR a été l’occasion pour l’équipe de Urowitz de présenter leurs résultats sur leur cohorte de 973 patients lupiques constituée entre 1970 et 2012.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles