Résumé
Il y a une trentaine d’années, une conférence de consensus avait permis de rendre la prise en charge de la lombosciatique plus harmonieuse, si tant est que les conclusions en fussent respectées. Aujourd’hui, l’avènement de la tarification à l’activité a remis en cause la prise en charge raisonnée de cette pathologie pourtant si fréquente. Les objectifs de cet article sont :
– reconnaître la lombosciatique, son origine discale et la topographie grâce à l’examen clinique,
– savoir prescrire une éventuelle imagerie, alors appropriée,
– connaître les complications (déficit moteur récent, troubles mictionnels) et savoir les gérer.
Un taux de rémission spontanée élevé justifie, dans la plupart des cas, un traitement initial non chirurgical, sauf en cas de complication. Dans un second temps, et lorsque l’échec du traitement médical bien mené est constaté, soit environ 2 mois après le début des symptômes, une intervention peut être proposée, dans la mesure où existe une corrélation clinico-radiologique claire, afin de diminuer les symptômes et les risques d’une chronicisation de la symptomatologie.

Abstract: Disc lumbosciatica
Thirty years ago, a consensus conference helped to make the management of low back pain with sciatica more harmonious, if the conclusions were respected. Today, the advent of pricing activity has challenged the reasoned management of this pathology yet so common. The purposes of this article are:
– to recognize the lombosciatic, its origin disc, the topography, thanks to the clinical examination;
– to know how to prescribe a possible imagery, then appropriate;
– to know the complications (recent motor deficit, emotional disorders) and what to do then.
A high spontaneous remission rate justifies, in most cases, initial nonsurgical treatment, except in the case of complications. In a second step, and when the failure of the well-conducted medical treatment is observed, i.e. about two months after the onset of symptoms, an intervention can be proposed, to the extent that there is a clear clinico-radiological correlation, in order to to reduce the symptoms and the risks of a chronicization of the symptomatology.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles