l'expertise pratique en rhumatologie

Hypophosphatémie et FGF23 élevé

Ce n’est pas toujours un diabète phosphaté oncogénique

L’hypophosphatémie est une situation rare mais classique en rhumatologie de l’adulte. À travers un cas clinique exposant une cause exceptionnelle d’hypophosphatémie liée au fibroblast growth factor 23 (FGF23), nous décrirons les principes de la démarche diagnostique face à un patient présentant une phosphatémie basse. Nous soulignerons également la fréquence des erreurs diagnostiques auxquelles cette anomalie biologique, trop souvent méprisée, peut conduire et l’importance de demander son dosage et de vérifier sa normalité.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles