EULAR 2020 : TOP 5 Arthrose

L’essentiel en un clin d’œil

• Plusieurs essais négatifs confirment l’absence d’efficacité de certaines thérapeutiques anti-inflammatoires dans l’arthrose digitale, notamment l’hydroxychloroquine et la colchicine.
• Le curcuma, à l’inverse, pourrait améliorer modestement, mais significativement la douleur associée à la gonarthrose, mais pas les paramètres d’imagerie comme le volume de l’épanchement.
• Une étude épidémiologique d’ampleur montre un sur-risque de mortalité associé au tramadol comparati-
vement aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, ainsi qu’un surrisque d’événements cardiovasculaire, thrombo-embolique ou fracturaire.
• Le tanezumab, un anticorps anti-NGF, améliore modestement la lombalgie chronique par rapport au placebo et au tramadol d’après les résultats d’une étude de phase 3.

1 – L’hydroxychloroquine « à toutes les sauces » : après la Covid-19, l’arthrose digitale !

Nous n’en sommes pas au premier coup d’essai de l’hydroxychloroquine (HCQ) dans l’arthrose digitale. Notamment, deux essais récents n’ont pas montré d’efficacité de l’HCQ (200-400 mg/j) sur la douleur ou la fonction dans l’arthrose digitale à 6 mois ou 1 an. L’hypothèse qui a conduit à la réalisation de cette nouvelle étude est que l’HCQ ne serait efficace que sur les formes les plus sévères et inflammatoires de la maladie. Ici donc, seuls les patients avec arthrose digitale érosive et inflammatoire (n = 153) ont été inclus. Cet essai est négatif, avec aucun effet sur la douleur ou la fonction à 1 an ni sur l’évolution radiographique. Le seul effet de l’HCQ (200-400 mg/j) se voyait sur la VS, très légèrement, mais significativement plus basse dans le groupe HCQ que dans le groupe placebo (8,17 [6,91-9,63] mm contre 11,65 [10,05-13,48] mm, p < 0,01). Enfin, et de façon surprenante, le dérouillage matinal était significativement plus long dans le groupe traité par HCQ : 30,15 (24,03-36,28) min contre 16,29 (10,31-22,27) min dans le groupe placebo (p = 0,001) ! Ce nouvel essai négatif confirme l’absence d’efficacité de l’HCQ dans l’arthrose digitale, qui ne doit donc pas être prescrite dans cette indication.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles