l'expertise pratique en rhumatologie
 

De l’ostéocyte à la sclérostine : vers de nouvelles approches thérapeutiques

Les ostéocytes sont les cellules osseuses les plus nombreuses. Elles constituent au sein de l’os un réseau dense fortement connecté. Les ostéocytes sont responsables de la réponse de l’os aux contraintes mécaniques et contrôlent la formation, la minéralisation et la résorption osseuses en synthétisant des facteurs qui régulent le remodelage comme le RANK-L et la sclérostine. La sclérostine est un puissant inhibiteur de la formation ostéoblastique. Des anticorps antisclérostine sont actuellement développés pour le traitement des ostéopathies fragilisantes.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles