Rencontre autour de l’acide urique et du risque cardiovasculaire

Rencontre autour de l’acide urique et du risque cardiovasculaire

[numéro] Rhumatos N° 82 – Novembre 2012 [par] Dr Michel Bodin | Rhumatologue, Griselles

Vous devez avoir un compte validé sur le site de la revue Rhumatos. .


Abonnez-vous à la revue !
Accès complet aux sites Internet santé : Archives des revues, lecture en ligne, contenus réservés


Inscrivez-vous gratuitement
Accès restreint aux sites Internet santé sans un abonnement à une revue !

Rencontre autour de l’acide urique et du risque cardiovasculaire

Ce qu’il faut en retenir selon le Pr Frédéric Lioté

Le rôle de l’acide urique comme facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires a été largement débattu pendant des années, sans que l’on puisse trouver un consensus entre les cliniciens et les chercheurs. Si un taux d’uricémie élevé peut être considéré comme néfaste dans un certain nombre de contextes pathologiques, l’impact de la réduction de l’uricémie sur le risque cardiovasculaire reste à déterminer de manière précise et mériterait d’être éclairci par des essais cliniques adaptés. L’objet de ce symposium international organisé à Bologne du 25 au 27 octobre 2012 était double : préciser tout d’abord le rôle de l’acide urique dans la pathogénie de la goutte et des affections non goutteuses qui y sont associées; ensuite, évaluer l’incidence de l’hyperuricémie sur le risque cardiovasculaire. Pour ce faire, une vingtaine de communications ont été présentées, essentiellement par des experts d’origine latine, italienne et espagnole. Pour la France, Pascal Richette (Hôpital Lariboisière, Paris) a évoqué l’épidémiologie de l’hyperuricémie et de la goutte, Thomas Bardin (Hôpital Lariboisière, Paris) les aspects actuels de leur prise en charge, et Jacques Blacher (Hôtel-Dieu, Paris) les mécanismes altérant la fonction vasculaire chez les malades hyperuricé- miques. Nous avons demandé au Pr Fréderic Lioté (Hôpital Lariboisière, Paris) de bien vouloir faire la synthèse de cette réunion.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire