Le canal lombaire étroit : épidémiologie, diagnostic et traitement

Le canal lombaire étroit : épidémiologie, diagnostic et traitement

[numéro] Rhumatos N° 110 – Octobre 2015 [par] Pr Bernard Mazières | Université Paul-Sabatier, Centre de Rhumatologie, Toulouse

Vous devez avoir un compte validé sur le site de la revue Rhumatos. .


Abonnez-vous à la revue !
Accès complet aux sites Internet santé : Archives des revues, lecture en ligne, contenus réservés


Inscrivez-vous gratuitement
Accès restreint aux sites Internet santé sans un abonnement à une revue !

Vous bénéficiez de la lecture en ligne de l'article.

Le canal lombaire étroit et/ou rétréci est l’une des grandes causes de lombalgie après 50 ans. Il peut être soupçonné devant des lombalgies mécaniques plus ou moins associées à des dysesthésies des membres inférieurs, voire de véritables radiculites (sciatique, cruralgie). Quand il est symptomatique, il a la particularité sémiologique de s’aggraver à l’hyper-extension du rachis lombaire et d’entraîner une claudication “neurogène” des membres inférieurs imposant l’arrêt de la marche, comme une artérite des membres inférieurs avec laquelle il ne faut pas le confondre.
Son traitement est fonction de la gravité des symptômes. Le traitement médical reste de mise en première intention, ne serait-ce qu’en raison d’une évolution naturelle fluctuante avec de longues rémissions cliniques possibles. Le traitement chirurgical est proposé aux formes persistantes.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire