l'expertise pratique en rhumatologie

ACR 2019 – Présentation préliminaire des nouvelles recommandations 2020 de la prise en charge de la goutte par l’American College of Rhumatology

Une communication encore une fois bizarre, car la méthodologie est lourde, avec une mise à jour qui se fera 5 ans après la précédente recommandation, et toujours un souci de ne pas avoir de conflits d’intérêts pour les principaux porteurs du projet. Qu’est-ce qu’on en retient ?

Premièrement, un certain nombre de modifications par rapport aux précédentes, en ce qui concerne en particulier les indications des traitements hypouricémiants.
Ils ont mis en avant de fortes recommandations pour ou contre telle ou telle proposition. Un certain nombre de propositions seront dites « conditionnelles », donc devront être ajustées à une situation individuelle. Quelles sont les indications des hypouricémiants ? Des gouttes avec tophus, des gouttes avec des modifications radiologiques (une arthropathie uratique témoignant d’une sévérité de la maladie). Ce qui est plus compliqué à comprendre est l’indication « formelle » en cas de crise de goutte fréquente (plus de deux par an). À l’inverse, si votre goutteux a fait deux crises il y a 2 ans et n’en fait qu’une cette année, il n’y a pas de recommandations fortes à traiter. C’est surprenant, car pendant ces périodes, les stocks d’urate se sont accrus.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles