l'expertise pratique en rhumatologie

ACR 2019 – Risque de cancer associé aux traitements de fond de la polyarthrite rhumatoïde

Après les corticoïdes et les infections, au tour des traitements de fond de la polyarthrite rhumatoïde et des traitements par agents biologiques. Nous avons eu la chance d’entendre et de voir la présentation de Raphaele Seror, qui travaille à Bicêtre avec Xavier Mariette. Dans ce travail, co-signé avec Bruno Fautrel et Florence Tubach, qui est la méthodologiste « maison », ils ont étudié les données de notre Assurance maladie, celle qui couvre 86 % de la population. Donc, sur 60 millions de personnes, ils ont pu identifier 170 000 malades et les ont stratifiés entre ceux qui avaient un traitement de fond conventionnel, et ceux qui avaient un traitement de fond biologique. Ils ont pu ainsi évaluer le risque de tumeur (de cancer-incident) sur une période de suivi de 14 ans.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Rhumatos.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles